Le Village 84220 Joucas

L'Oeuvre de Mieke & Ulysse artistes contemporains à Joucas

Découvrez l'oeuvre de Mieke Heybroek et Ulysse Plaud, sculpture et peinture

émotionnelles et intemporelles...en France

Trouvez nos créations dans différents pays

Nos expositions ont eu lieu dans 34 Musées d’Art Contemporain dont quelques aperçus figurent ici classés par pays.

France

Comment sommes-nous arrivé à réunir toute notre œuvre ici en France, dans le petit village de Joucas au cœur du Luberon ? C’est arrivé tout naturellement.

Petit à petit, nous avons pu nous agrandir et c’est en 2003 que tout s’est décidé.  Nous avions enfin assez de place pour exercer notre art comme nous le voulions.

Avec l’accord du Maire, le village s’est graduellement peuplé de nos sculptures humaines en bois et pierre.

Nous partions en Grèce pour ébaucher les sculptures dans des oliviers millénaires comme dans le marbre, en Turquie pour récolter des pierres rares comme l’obsidienne.

Les ressources de ces deux pays ont profondément influencé notre travail.

En 2013, le Maire de Joucas et son Conseil décidèrent d’ajouter une salle d’exposition donnant sur notre atelier.

Ouvert en 2014, ce lieu  donne tout son sens à notre art. Dénommé « Le Labyrinthe d’Art », le musée est ouvert gratuitement à ceux qui veulent partager notre vision du monde.

Suède

La politique en Suède était favorable aux artistes. Des bourses nous furent accordées pour nous aider de nous concentrer dans le travail. 

En même temps, nous nous approchions vers ce que nous avions à exprimer personnellement. Ensuite, nous avons pu montrer les résultats en exposant dans les plupart des musées d'art en Suède et même ailleurs.

Nous avons reçu des commandes publiques, Art sacré, entrées d'hôpitaux, des lycées, hôtels de villes et bien d'autres.

Grèce

C’est dans l’immensité lumineuse de la Grèce, à Kavala, dans l’annexe de l’institut Suédois d’Athènes, que les sculptures sont peu à peu nées.  L’ancienne culture grecque nous rapproche encore d’avantage du mystère de la condition humaine. Portés par l’espace-temps hellénique, nous visons la grande dimension.  Nous trouvons comment  situer notre  « homme  sculpture» à travers la danse et le thème  « Une seconde de liberté » prend tout son sens. Les mouvements archaïques de cette expression des corps traduisent notre vision de l’homme.

Suisse

Scandinavie

Turquie

Turquie : « Les poètes-musiciens des grands espaces »

Les « poète-musiciens » d’Anatolie nous inspirent.

Trois sculptures « La pensée »,  « la Parole » et « La Voix » annonciatrices du  « Le poète anonyme » qui porte sur le monde un regard inspiré.

« Leur galerie d’art de la sculpture est à Joucas en Provence » 

La mise en garde n’est pas inutile : avant d’entrer dans le Labyrinthe d’Art, respirez fort et faites le vide en vous. Pour une totale imprégnation de ce choc artistique.

Une plongée au cœur de la condition humaine, au plus près de ses fragilités, ses forces et ses doutes.

En grimpant dans les étages, le regard comme l’émotion sont happés de toutes parts. Tant de force créative à quatre mains,

en un autre procréatrice, au cœur du petit village de Joucas en Provence, la secousse est tellurique… »

 

Extraits du journal  « La Provence » le 2/7 2014.

Mieke Heybroek & Ulysse Plaud, sculpteurs passionnés en France

Découvrez nos 2 grands thèmes !

Les Poètes des grands Espaces

Le Poète Anonyme, la Pensée, la Parole ...3 sculptures à méditer.

À se frotter à l’homme, on s’y fait mal…mais comment vivre sans son contact ? En s’engageant avec lui, on rentre dans le vif de son être. En se confrontant à ses contradictions… On s’y brûle !

Mieke

Le poète anonyme

Si on regarde notre travail, on pourrait dire que nous n’avons fait qu’un seul homme toute notre vie. Il est notre messager.

Nous avons constamment tenté de le dégager, le détacher de l’emprise qui l’empêche de respirer. Il est notre miroir, son cas est le nôtre. On se suit de près.

Ulysse

La pensée

La Pensée est un oiseau d'espace

Qui dans une cage de mots

Peut ouvrir ses ailes

 Mais ne peut voler

La parole

Tailler cette sculpture comme une parole qui tape dans le vif du sujet !

Les mots claquent, sonnent, dérangent. Ils nous touchent en profondeur, ils tranchent comme un couteau dans une plaie. Ils font mal. Les mots foudroient. Ils tombent comme des coups de masse. Si on ne les contrôle pas, ils dépassent ce que l’on souhaite dire. Clac, ils s’échappent. C’est trop tard, la gaffe est faite.

Les mots ont le pouvoir de réconforter. Ils peuvent ouvrir les portes de l’imagination. Les mots sont capables de nous entraîner à commettre des folies. Il arrive aussi qu’ils nous apaisent dans la tourmente de nos doutes.

La seconde de Liberté ...Danse

Emotion, Envol, Extase, Vertige ...4 sculptures à découvrir.

Emotion

L’émotion… Comment donner corps à ce sentiment ? Comment faire passer ce frémissement dans la pierre ?

Déjà commencer par rechercher la façon d’attaquer le marbre… le sculpter au-delà du possible… le faire frémir !

Envol

Ce n’est qu’en pratiquant les mouvements de danse que l’on comprend l‘aplomb d’un corps en action. En sculpture, lorsqu’on fait naître un mouvement, on se tient en alerte.

Extase

Quand il planait de telle façon au-dessus de la terre

Avec la mer et le ciel comme fond,

il semblait être un archange furieux

Comme s’il avait voulu dire :

« Que peux-tu me faire, Toi, tout-puissant,

d’autre que de me tuer.

Vas-y, tue-moi !

J’en ris, ma bile est vidée, j’ai dit ce que j’avais à dire

J’ai eu le temps de danser,

je n’ai plus besoin de toi !

 

Nikos Kazantsakis

Vertige

Cette sculpture est définitivement accomplie dans le domaine de l’équilibre précaire. Cent soixante-dix kilos sur un bras, ce n’est pas rien !

Le bras-pivot projette le corps de deux mètres soixante-cinq de long dans l’espace.

Mieke Heybroek & Ulysse Plaud, peintres

Peindre à 4 mains !

Explorez une grande pureté dans les gestes !

La peinture aux yeux de Mieke Heybroek

L’artiste est balloté entre l’effondrement devant une œuvre qui s’obstine à ne pas vouloir sortir et un état de suprême bonheur quand « la chose » s’affirme achevée.

Nous ne sommes pas épargnés par ces bouleversements liés à notre métier.

En dessinant, on affine en quelque sorte la spiritualité… En sculpture, on ne peut échapper à la loi de la pesanteur.

Impossible de laisser une main en l’air sans son bras tellement encombrant, comme on pourrait le faire en dessin.

Il ne faudrait pas en conclure pour autant que le dessin soit facile. En dessinant, on arrive à capter ce qui est inexprimable en sculpture.

Quand on mène de front le crayon et le ciseau, on arrive à lier les deux. Le dessin devient plus structuré, la sculpture acquiert une physionomie plus subtile.

La peinture…selon Ulysse Plaud

Tout est complexe quand on cherche à donner corps à une sensation… Il s’agit de trouver l’astuce pour arriver à mieux pénétrer le problème.

Ce que l’on n’arrive pas à dire dans le volume s’exprime parfois plus facilement par le trait ou la couleur.

Les matériaux utilisés

Bois et minéraux 

Découvrez nos œuvres conçues à partir de bosi et minéraux : 

  • Obsidienne
  • Marbre
  • Quartz amphibole

L'Appel - Marion Heybroek et Ulysse Plaud

L’obsidienne

L’obsidienne, pierre noire dite cristal noir.

Elle aime la lumière, surtout celle de la pleine lune qui percent se carapace sombre pour se mêler à sa lumière intérieure intense.

Instrument sonore lié avec la terre.

Elle vient du magma incandescent de la terre mère.

En l’auscultant, en le taillant, on est troublé. Cette matière est inquiétante.

Ulysse

 

Faire naître un visage dans un matériau aussi dur n’est pas chose aisée ! On est paralysé devant sa majesté… Comment oser fracasser sa surface lisse !

Mieke

Marbre

Pour plus de détails sur nos lieux d’exposition ou sur nos œuvres, Contactez-nous !